Travelstories : Être fille AuPair, est-ce vraiment l’esclave des temps modernes ?

« Learn from everyone, follow no one. »
Scott McCloud

Hola everybody !!!

Aujourd’hui pour ma première « travelstory » ce sera une story assez spéciale, je dirais même un mélange entre story & coup de gueule.
Mais pourquoi donc je me met à vouloir vous écrire un tel article ?
Depuis plusieurs mois l’aventure de fille AuPair est vraiment pointée du doigts par les journalistes sur des articles, des émissions TV, etc … Et ayant pris le temps de regarder la plupart de ces reportages je trouve que le point de vue est très négatif et souvent les journalistes parlent beaucoup trop de ce qu’ils ne savent absolument pas.
Mon avis sur l’expérience de fille AuPair a longtemps été mitigé et je me suis plusieurs fois posée la question de savoir « dans quels camps j’étais ». Au final après avoir vécu mon année et pris beaucoup de recul sur tout ça j’ai trouvé mon avis personnel sur cette aventure et c’est ce que je vais vous partager maintenant.

  • Comment c’est passée mon aventure de fille AuPair ? 

Commençons par le commencement : mon histoire. Je suis arrivée en tant que fille AuPair le 13 février 2017, j’ai été fille AuPair en Virginie et mon expérience dans cette première famille c’est très très mal passée. Je ne parlerais pas de ça dans cet article car, dans un premier temps, ce n’est pas le but de l’article et surtout car je ne me sens pas prête personnellement à raconter en détail ce qui m’est arrivée là-bas. AuPairChronicles en a fait un article sur son blog (je vous met le lien à la fin de cet article) où elle raconte mon histoire. Donc si cela vous intéresse vous trouverez ça tout en bas de l’article.
Donc voilà, pour moi les choses ont très mal commencés. En un mois la situation a dégénéré et j’ai pris la décision de changer de famille. Pour vous expliquer dans les grosses lignes, dans cette première famille j’ai eu droit à un harcèlement morale permanent, on m’a piraté mes réseaux sociaux au complet, lu tous mes messages personnels et j’en passe…
La question que je vous pose alors c’est : qui sont les personnes qui auraient vraiment du être là pour moi mais qui ne l’était pas ? Mon agence !! Voilà qui sont, pour ma part, les vrais fautifs dans l’aventure de fille AuPair.
Je reviendrais sur ça dans quelques lignes mais sachez aussi que j’ai su rebondir de cette mauvaise expérience, que cela m’a vraiment endurci moralement et que j’ai appris pour une des premières fois de ma vie à devoir me débrouiller par moi même.
Ma deuxième famille d’accueil a su me faire confiance et à cru en moi. Quand la maman m’a eu en Skype et qu’elle m’a vu caché dans la salle de bain à essayer de parler le plus doucement possible, elle a directement compris que quelque chose n’allait pas. Elle a choisit de ne pas écouter ce que ma première famille d’accueil disait sur moi et m’a fait venir chez elle en 3 jours après notre premier contact. Cette femme a pris un énorme risque car, en me mettant à sa place, je réalise que c’était ma parole contre celle de la première famille d’accueil et elle a pris le risque de m’écouter, ce qu’elle n’a finalement jamais regretté.

  • Mais où est passée l’agence ? 

Parlons maintenant du vrai problème de l’aventure de fille AuPair : les agences. Ou je dirais plutôt, mon agence : Cultural Care. Je n’aime pas parler de ce que je ne connais pas, je ne ferais donc pas une généralité de toutes les agences.
C’est l’agence la plus réputée sur le marché et c’est pour cela que Elodie et moi l’avons choisis. Au début je dois dire que nous n’avons vraiment eu aucuns problèmes avec l’agence en France. Les problèmes ont commencés quand il a fallut résoudre les miens aux USA…
Encore une fois je n’écrit pas cet article pour rentrer dans les détails de ce qui m’est arrivé, et comme pour toutes choses de la vie : tout est relatif. Si je vous dis ça c’est qu’on ne peut pas rejeter la faute sur tous les employés de Cultural Care, certains sont manipulés par d’autres mais, personnellement, ce que j’ai vu ce sont des personnes qui se soucient beaucoup plus des familles qui les payent que des AuPairs qui subissent.
Ma première famille d’accueil a été viré du programme seulement après s’en être prise à une personne de l’agence plusieurs mois après ce qu’il m’est arrivé. Il aura fallu attendre que 8 AuPairs soit passées par ce calvaire pour finalement décider de virer cette famille de l’agence et tout ça car ils s’en sont pris à une de leurs employés, je trouve ça juste pitoyable et encore plus quand on est l’agence de fille AuPair numéro une sur le marché.
Pour rebondir sur quelque chose de positif, j’ai un peu étudié les sondages de fille AuPairs sur la page officiel des AuPairs aux USA en ce qui concerne les agences et j’ai pu constater que AuPairCare & AuPairInAmerica sont les agences qui ressortent le plus positivement dans les commentaires.

  • Malgré tout, oui, cette aventure est extraordinaire et en vaut la peine 

Je parle du côté négatif car je tiens vraiment à dénoncer mon agence qui, pour moi, ne mérite pas sa réputation comparé à d’autres petites agences qui mériteraient plus d’attention. Mais ce que je veux vous faire comprendre par dessus tout c’est que le risque est partout, ce n’est pas par ce que vous êtes fille AuPair qu’il vous arrivera forcément quelque chose de mauvais et c’est ce que je reproche aux journalistes.
Le risque est là dans n’importe quelle facette de votre vie, si on se fie aux risques qui nous entourent, on ne vit plus.
Et surtout, le message que je veux faire passer à tous le monde c’est que rien arrive par hasard et ça je l’ai compris au fil de mon année. Il faut savoir accepter ce que le destin nous donne car, dans tous les cas, si vous suivez ce qui vous arrive, vous irez toujours plus loin.
J’ai failli tout lâcher mais au final, et avec du recul, j’ai compris qu’il faut passer par le mauvais pour comprendre le meilleur.
Je m’explique : ma première famille d’accueil était dans une superbe ville avec une magnifique maison en bord de plage, j’avais tout pour être heureuse mais en réalité pas du tout. Ma deuxième famille d’accueil se trouvait dans un petit village perdu aux frontières du Canada. En toute honnêteté, c’était une famille a qui j’aurais dis non au départ mais ma situation m’a poussé à y aller. Et au final qu’est ce que j’ai eu ? Une famille en or, des gens qui m’appréciait pour ce que je suis vraiment, qui s’intéressait à moi, qui m’aime et que j’aime en retour, j’ai célébré toutes les traditions avec eux comme une personne de leur famille et je ne les remercierait jamais assez pour tout ça. En plus de tout cela, j’ai fais la connaissance de la seule fille AuPair des alentours, Veronika, qui est devenu une véritable amie qui m’a fait découvrir son pays et à qui je vais faire découvrir le mien très prochainement. Je ne dirais jamais merci à mon agence mais merci au destin de m’avoir montré ce qu’était vraiment l’aventure de fille AuPair et tout ce qu’elle pouvait apporter de bien.
Mon année aux USA a finit pas être merveilleuse, j’ai énormément grandis, voyager, appris des autres et appris sur moi même. J’ai appris à pousser mes propres limites, à me tester et à gagner. Les voyages que vous allez faire durant cette année vont tellement vous faire grandir, vous allez rencontrer des personnes qui vous apprendrons énormément et à qui vous pouvez apprendre en retour. La culture et la mentalité des personnes sont des choses très précieuses quand ils sont prêt à les partager et, pour vous, c’est une chance exceptionnel de pouvoir apprendre de cela mais aussi de partager la votre.
Une phrase que j’adore dit « learn from everyone, follow no one« . Et cette phrase dit tout d’elle même, créer votre propre chemin en apprenant de tous le monde.
Bref, je ne vais pas m’étaler pendant des heures à vous expliquez la beauté de cet échange culturelle que vous allez vivre tout au long de votre année, mais retenez juste que tout ça n’a pas de prix donc n’hésitez plus !!!

  • En conclusion :  

Tout ça pour vous dire que mon aventure n’a pas du tout été rose du début à la fin mais que j’en garde néanmoins les meilleures souvenirs de ma vie et que c’est ce que je veux vous montrer à travers cet article c’est qu’il faut juste prendre le temps comme je le dis dans mon article « 3 astuces pour partir en tant que fille AuPairs ». J’ai voulu partir précipitamment et je n’ai pas pris assez de temps pour choisir mon agence et ma famille mais le plus important est que je ne regrette absolument rien de mon année et de ce que j’ai vécu là bas.

  • Quelques liens utiles : 

Lien vers l’article sur mon histoire aux USA :
http://aupairschronicles.com/2018/06/21/aupair-story-hell-heaven/
Lien vers mon article sur « 3 conseils pour devenir fille AuPair » :
https://wp.me/p9g6pU-4
Lien vers la page Facebook officiel de fille AuPair française aux USA : https://www.facebook.com/search/top/?q=french%20au%20pairs%20aux%20usa%20-%20échanges%20%26%20conseils

C.F

PS : la photo du haut n’est pas la mienne, disponible dans la bibliothèque gratuite de WordPress.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s